Les différents types de couches lavables : explications

7.5.18


TE1 à poche
Ce second article sur les couches lavables est dédié aux différents types de couches. Si vous n’avez pas lu le premier où je vous donne 4 raisons de vous lancer, c’est par-ici !
Non, parce que j'admets que ça peut être un poil déroutant quand on entre dans le monde des lavables de par les options qui s'offrent à nous. Voici donc un article récapitulatif pour que vous puissiez y voir plus clair.

Mais déjà, quel est le principe d’une CL (Couche Lavable pour les intimes) ? C’est en fait une culotte imperméable avec une partie absorbante que l’on appelle “ insert ”, tout comme une couche jetable en fait.



TE1 (Tout-En-Un)
Généralités C’est le système de couche qui se rapproche le plus de la couche jetable que vous connaissez. En fait, c’est exactement la même chose sauf qu’au lieu de la mettre à la poubelle, vous la mettez dans votre panière de linge sale.
Ici nous avons donc une partie extérieure qui est imperméable, et un insert complètement cousu à la couche. C’est du tout-en-un.
Avantages – Facilité d’utilisation
Pour ceux qui n’y connaissent rien aux CL ou qui peuvent se montrer réticents (nounou, crèche, grands-parents).
Inconvénients – Moins économique
Comme c’est du tout-en-un il vous faut un certain nombre de couches pour pouvoir tourner correctement. Je vous en conseille une vingtaine. Comme vous le verrez par la suite, c’est le système le moins économique (à mon sens).
– Absorption non modulable
Comme l’insert est directement cousu à la couche, vous n’avez pas la possibilité de changer le niveau d’absorption. Vous pouvez toujours rajouter un “ booster ” (une partie absorbante supplémentaire plus petite qui est faite exprès) en cas de bébé qui fait de gros pipis. Mais ça ne va plus loin.
– Temps de séchage



TE1 à poche
Généralités Ici c’est le même principe que la précédente sauf que les inserts ne sont pas cousus. Ils doivent être achetés à part et insérés dans la poche de la couche. Cette poche est généralement faite en micro-polaire, ce qui garanti un effet “ fesses au sec ” peu importe la matière de l’insert qu’on y glisse.
Avantages – Facilité d’utilisation
– Absorption modulable
– Temps de séchage
Inconvénients – Demande un peu de manipulation
Oui, on doit prendre un peu de temps pour glisser les inserts dans la poche. Mais ça va vite.


TE2 (Tout-En-Deux)
Généralités Ce système est composé d’une culotte imperméable d’une part et d’un ou plusieurs inserts à pressionner/poser dans la culotte d’autre part. Cela permet de ne devoir changer que les inserts quand bébé fait seulement pipi dans sa couche.
Avantages – Economique
Il nous faut moins de couche. Pour une couche, comptez 3 inserts.
– Modulable
On peut ajouter les inserts que l’on veut, c’est un système à la carte.
– Temps de séchage
Inconvénients – Manipulation
Il faut toucher les inserts trempés d’urine si on ne veut changer que ces derniers. Et c’est différent d’une couche jetable, donc ceux qui ne savent pas comment faire peuvent être un peu perdus. Mais tout s’apprend !



TE3 (Tout-En-Trois) ou hybrides
Généralités Système composé d’une couche imperméable, d’une nacelle (ou hamac) elle aussi imperméable et d’inserts. On les appellent également hybrides parce qu’on peut choisir de mettre des inserts lavables ou jetables. D’ailleurs, je ne comprends pas tellement ce principe, puisque ça neutralise tous les avantages de passer aux lavables…
Avantages – Les inserts ne bougent pas
– Possibilité de choisir entre un insert lavable ou jetable
– Temps de séchage
Inconvénients – Manipulation
Il faut toucher les inserts trempés d’urine si on ne veut changer que ces derniers.
– Cher
Je dis cela parce que la marque la plus connue est Hamac. Leurs couches sont absolument hors de prix et encore une fois, ça ruine un peu les avantages des CL, à mon sens. Pour s’équiper, il faut un sacré budget de départ, même si au final on fait quand même des économies.



Couches classiques (préformées, moulées…), langes et contours.
Généralités Ici, il y a 3 choses un peu différentes mais qui ont les mêmes caractéristiques.
La couche classique a une forme de couche (à scratch ou pressions) qui se positionne comme une couche jetable.
Le lange doit être plié sur bébé. Il en existe des à nouer ou à fixer à l’aide d’un “ snappi ”.
Le contour c’est comme un lange mais qui a déjà la forme d’une couche. Il doit être fixé à l’aide d’un “ snappi’. Pas de pliages à faire.
Pour ces 3 choses, il n’y a donc pas de culotte imperméable qu’il faut ajouter pour que le tout soit étanche. Ce système est particulièrement apprécié pour le dodo parce que ça garanti un grand pouvoir absorbant.
Personnellement, je recommande les culottes de protection en laine (qui sont parfaitement imperméables, oui oui.). J’en ferais certainement un autre article.
Avantages – Grande capacité d’absorption
Inconvénients – Temps de séchage, mais passe au sèche-linge

 

Et les tailles dans tout ça ?

Il existe des couches taille unique et des couches à plusieurs tailles (XS, S, M, L, XL).
Et là, tout dépend de votre budget. Les couches TU sont plus économiques. En revanche, si vous souhaitez démarrer les CL dès la maternité ou juste après, je vous conseille d’investir dans des CL spéciales nouveau-né parce que les TU sont souvent trop grandes. Pareil pour les bambins de plus de 15kg.
L’avantage des couches par taille c’est évidemment qu’elles vont être mieux ajustées, mais demandent d’acheter la taille supérieure à chaque fois.

Mais alors, comment choisir ?

Et bien, tout dépend de vos besoins.
Si par exemple, votre priorité est la simplicité d’utilisation je vous recommande les TE1 à poche (qui sèchera également plus rapidement et vous permettra de moduler l’absorption).
Si votre enfant fait de gros pipis, je vous recommande les couches classiques pour la nuit et les TE1 à poche et TE2 qui vous permettront d’utiliser des inserts à forte capacité d’absorption (bambou et chanvre).

Bien entendu, rien ne vous empêche de posséder plusieurs types de couches ! Par exemple, des TE2 pour la maison le jour, des couches classiques la nuit et des TE1 à poche pour la nounou/crèche ou les grands-parents…
Si votre priorité est budgétaire alors je vous conseille les langes et les TE2. (Sachez qu’on peut très facilement se fabriquer ses propres inserts.)

Le prochain article spécial CL sera consacré aux différents types d’inserts que l’on peut trouver. En attendant, si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me les poser en commentaire !

La recette du liniment oléo-calcaire

18.12.17

Bien le bonjour les copains !
Aujourd'hui je vous parle d'un truc qui me tiens à cœur. Dans mon cheminement pour devenir maman, il y a, comme vous le savez, plusieurs choses ou idées sur la parentalité que je tiens vraiment à mettre en place. Parmi ces idées on va retrouver l'éducation bienveillante, le portage, l'allaitement ou encore l'utilisation de couches lavables. Ça vous donne une idée des "principes" qui m'animent en tant que personne et surtout de future maman.

Attention, je ne dis pas que toutes ces idées/concepts sont les meilleurs, mais elles correspondent en tout cas avec ma façon de voir le monde et surtout aux choses que j'ai envie de transmettre à mon enfant. Parce que c'est bien ce qui importe. Disons que les questions que je me suis posée m'ont amenées sur ce terrain-là. Et c'est même toute une philosophie de vie qui se profile derrière, c'est certain.
Et c'est pourquoi je tiens à partager ce chemin avec vous, parce que c'est bel et bien un chemin, semé d'embûches qui m'attend, sur lequel je vais essayer de trouver ma route. C'est loin d'être facile et encore moins, je crois, quand on se pose des questions, parce qu'on devient acteur de ses choix et de ses agissements. Tout ce que j'aime ! ;) Je m'égare. Mais je pourrais en parler pendant des heures. Bref, et donc partager permets aussi de dédramatiser tout pleins de choses. Parce qu'on fait tous des erreurs et les déchiffrer permet d'avancer !
Mais vous allez me dire : où est-ce qu'elle veut en venir, quel est le rapport avec le titre ?!
J'y viens.
Dans toutes les idées que je vous ai citées plus haut, l'utilisation du liniment est, comme les couches lavables, une évidence. Tout simplement parce que c'est un produit on ne peut plus naturel et super pour le soin de la peau fragile de bébé. Il permet entre autre d'adoucir la peau (et plus si affinité en fonction des huiles que vous utilisez) et l'eau de chaux a le mérite d'équilibrer le PH de l'urine et donc de combattre les vilains érythèmes ! Du coup je voulais partager la recette avec vous parce que c'est ultra simple à faire et que c'est dommage de s'en priver !
Si vous souhaitez néanmoins acheter du liniment du commerce, ce que je vais sans doute faire un jour peut-être, je vous recommande d'être vigilant sur la composition. Souvent les laboratoires rajoutent des trucs dont on a pas besoin. Le faire soi-même permet de savoir exactement ce qu'il y a dedans, de moduler la recette selon les besoins de bébé et surtout d'économiser ! Et promis, ça ne prend pas plus de 15 minutes.

La recette de base :

50% d'huile d'olive
50% d'eau de chaux

C'est aussi simple que ça, vraiment ! Vous avez juste à émulsionner ces deux ingrédients ensembles avec un batteur ou au robot (d'ailleurs c'est cool de désinfecter à l'alcool au préalable pour être sûr) jusqu'à ce que vous ayez un résultat homogène.

Moi je vois quelques "inconvénients" à cette recette. Le plus important c'est que ce n'est pas une formule stable. En fait, l'eau de chaux et l'huile finissent par se séparer avec le temps et on est obligé de secouer la bouteille à chaque fois donc c'est quand même un peu relou. De plus, cela donne apparemment une consistance assez liquide. Ensuite,je souhaite booster un peu cette recette de base en y ajouter une autre huile (et ses bienfaits du coup).

Ma popote :

J'ai pris une cire émulsifiante au biocoop du coin pour un peu moins de 5€ les 50g. Elle est à base de blé, donc 100% végétalienne et évidemment, non testée sur les animaux. Cet ingrédient permet de rendre la recette stable et le liniment restera toujours sous une forme onctueuse, un peu comme un lait un peu plus épais.

Et ensuite, pour ma première recette j'aimerais ajouter de l'huile végétale de sésame qui a des pouvoirs assouplissant pour la peau (entre autre) et convient à la préparation du liniment grâce à l'acide linoléique qu'il contient. Je souhaite également utiliser un macérat huileux de calendula pour ses vertus géniales pour la peau ! Mais comme c'est un poil plus cher, je vais voir déjà avec une première recette ce que ça donne et affiner par la suite.

Et pour terminer, vous pourrez rallonger la durée de vie du produit en ajoutant quelques gouttes d'huile essentielle d'extrait de pépin de pamplemousse (EPP) qui est un conservateur naturel. Pour ce qui est de la conservation, je pense que le bon sens est de mise, votre sens de l'observation et votre odorat étant bien suffisant. Le liniment se conserve bien 1 mois (attention à bien respecté les règles d'hygiène à la fabrication !). Pour commencer, je voudrais en faire 250ml histoire de ne pas en avoir de trop parce que je ne sais pas encore à quelle fréquence cela va s'épuiser... ;D
Ma recette :
49% d'eau de chaux
25% d'huile d'olive
24% d'huile de sésame
2% d'émulsifiant

Résultat : 

J'ai ajouté un peu plus d'émulsifiant parce que je trouvais que ce n'était pas assez. Mais ne vous faîtes pas avoir, la préparation s'épaissit en refroidissant et du coup, je pense que j'en ai un poil trop mis, mais à voir à l'utilisation ! C'est un lait un peu épais pour le moment donc je pense que c'est bien quand même. De toute façon, j'affinerais au fur et à mesure !
Et bien sûr, on allie l'utilisation du liniment avec des lingettes lavables ! :D

Faites-vous votre liniment maison, et si oui, qu'elles sont vos astuces ? 

Les couches lavables, mais pourquoi ? 4 raisons d'y songer.

11.12.17

Je vous en ai déjà parlé, je souhaite utiliser les couches lavables avec mon bébé. Et autour de moi, j'ai comme la nette impression que cela fait peur ! Mais pourquoi ? J'ai eu pas mal de remarques de la part de personnes qui ne s'y sont jamais intéressé et qui, du coup, sont pleins d'a priori faux à leur sujet... Et c'est bien dommage !
"Mais tu vas quand même pas laver les couches à la main !"
"Franchement, pourquoi tu te casses la tête ?"
"Mais attends, tu fais un sacré bond en arrière ! On n'est plus au temps de nos grands-mères !"
Et j'en passe et des meilleures. Alors, avant de sauter dans le vif du sujet je voulais simplement vous dire pourquoi je souhaiter utiliser des couches lavables. Parce que moi, je n'y vois que des avantages !

- Premièrement, il n'y a pas de produits toxiques, et ça pour moi c'était indispensable. Les couches du commerce, c'est comme les protections hygiéniques pour nous, les femmes. La plupart sont blanchies au chlore et autres joyeusetées pas vraiment sympas pour la peau. Les détracteurs vous diront "ouiiii, mais on n'en ai pas mort". Ah bah oui m'enfin, si on en reste là dans ce cas, une petite rouste de temps en temps, on enferme le gamin dans la cave et on en parle plus... Et puis, tant qu'à faire, autant le laisser moisir dans ses excréments.
Heureusement, il y a aujourd'hui des couches jetables qui sont exempts de ces produits nocifs. Je compte d'ailleurs en utiliser pour la maternité et au départ, avant de se lancer dans l'aventure, et dans toute situation qui me paraîtra nécessaire de revenir aux jetables. J'ai choisi les Naty, disponibles sur internet et dans les biocoop.

- Ensuite, ce sont de sacrées économies ! Les couches jetables c'est au moins 50€ par mois. Alors qu'une fois qu'on a son stock de couches lavables, et bien on n'a plus rien à acheter à part la lessive et éventuellement les voiles de protection si on en utilise (et on peut se faire ses propres voiles micropolaire maison de façon ultra simple). Après, tout dépend de ce qu'on achète comme couches mais je dirais que le budget dépasse rarement les 800€. Faîtes le calcul par rapport aux jetables, oui, vous êtes gagnants ! Après, il ne faut pas être atteint de collectionnite comme moi... Parce que les couches lavables on y est vite accro tellement c'est joli ! Ah ah !

- C'est bon pour la planète. Oui, c'est quand même un des gros points positifs. Vous n'aurez pas à jeter votre sac de couches sales tous les jours. Je vous assure, la montagne qu'on jette, c'est absolument faramineux. 
- C'est joli. On y vient, mais c'est important. Y'en a marre des couches toutes blanches... De la couleur, du motif, ça rend le change quand même vachement plus sympa !

Et vous, que pensez-vous de tout ça ? Est-ce que ce sont des arguments auxquels vous seriez sensibles ? :D Bien sûr, il s'agit-là de mes propres motivations principales, elles peuvent changer d'une personne à une autre.
Je vous prépare d'autres articles sur le sujet, histoire de vous emmener avec moi et si possible, de vous convaincre ! A très vite.